MATERIA PRIMA conférence « Art et Nature »

jeu 06 oct. 18:30
Médiathèque

Conférence « Art et Nature »                                              goldsworthy                            

L’art contemporain n’a pas fait table rase des pratiques artistiques passées. Nous révèlerons les passerelles entre ce que furent et ce que sont les pratiques artistiques dans toutes leurs diversités ; car nous savons que l’art contemporain ne peut nier ses références à l’histoire et à son patrimoine. En tout temps, l’artiste a nourri ses pratiques en références à l’histoire. L’artiste de l’Antiquité copie la nature telle qu’il la voit, c’est la Mimesis. Celui du XIVe au milieu du XVIIIe siècle peint des paysages idéalisés, en lien avec la bible ou les grands mythes, sans sortir de son atelier. Puis au XIXe siècle, il quitte l’atelier pour peindre « sur le motif» et poser son regard sur les pays, les campagnes ou les villes et en faire les paysages de nos regards. Au début du XXe siècle, avec la révolution industrielle, l’artiste est multiforme dans son expression. Il quitte progressivement le réel et le visible pour investir l’invisible. C’est dans la seconde moitié du XXe siècle, que se prépare le nouveau réinvestissement du paysage réel en tant que site par une nouvelle forme d’expression, passant par la sculpture, l’installation. L’artiste intervient directement avec les éléments de la nature. Dans sa marche, en arpentant le pays, il devient un temps et une conscience du paysage pour y accomplir son geste de créateur de mondes. C’est le Land Art.