COMMENT ALLER VERS PLUS DE SOBRIETE ENVIRONNEMENTALE ?

Afin de co-construire les politiques publiques visant à encourager la sobriété, la
Métropole recherche des citoyens volontaires pour participer à des « ateliers de la
sobriété » qui auront lieu (en distanciel) entre décembre 2020 et janvier 2021.
Inscription avant le 30 novembre.

Le Plan Climat Air Énergie de la Métropole grenobloise constitue la pierre angulaire de la réduction des
émissions de gaz à effet de serre, de l’adaptation au changement climatique et de l’amélioration de la
qualité de l’air sur notre territoire. Sa dernière version a été adoptée en février dernier pour planifier
l’action métropolitaine d’ici à 2030.
LA SOBRIÉTÉ, MEILLEUR LEVIER POUR LIMITER LES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE ET
LA DESTRUCTION DE LA BIODIVERSITÉ
Parmi les 5 objectifs prioritaires adoptés, figure notamment celui d’une réduction de 40% de la
consommation totale d’énergie sur le territoire à horizon 2030. La baisse des consommations d’énergie
constitue en effet le principal levier pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Le combat pour plus
de sobriété concerne également la protection de notre environnement, qui souffre des atteintes
permanentes de l’humain, notamment du fait de l’usage de produits chimiques en doses massives, qu’il
s’agisse de production de biens de consommation (ex : les batteries de smartphone) ou d’agriculture
(déforestation et engrais).
Il nécessite une implication forte de la Métropole et de l’ensemble des acteurs du territoire, notamment
des habitants eux-mêmes qui, par leurs comportements dans leur vie de tous les jours, ont un rôle majeur
à jouer. Mobilité, chauffage, alimentation, tourisme, achats de biens de consommation courante… Chacun
de nos gestes entraine une conséquence directe en matière d’émissions de gaz à effet de serre et
d’impacts sur l’environnement. L’achat d’un simple jeans entraine ainsi : des pollutions du sol (utilisation
de coton en culture intensive et donc de pesticides), des transports multiples en camion ou bateau (le
coton, puis le jeans, qui voyagent d’un pays à l’autre…), des consommations d’eau importantes et des
pollutions chimiques (notamment lors de la phase de sablage.

Réfléchir à plus de sobriété, c’est donc réinterroger l’ensemble de nos modes de vie, pour faire baisser nos
consommations. Pas si simple…

6 ATELIERS EN LIGNE POUR RECUEILLIR LES AVIS ET IDÉES DES CITOYENNES ET CITOYENS

Afin de co-construire les politiques publiques visant à encourager cette démarche sur notre
territoire, la Métropole recherche des citoyens motivés pour livrer leur vision de ce défi, donner leur
avis et idées sur le sujet. Leurs propositions seront portées à la connaissance de l’ensemble des élus
métropolitains, y compris par une délibération.
30 à 40 citoyennes et citoyens seront sélectionnés afin de constituer un panel représentatif des habitants
du territoire métropolitain (parité, âge et lieu de résidence).
La démarche proposera 6 ateliers en ligne, entre décembre 2020 et janvier 2021, ateliers visant à répondre
à deux questions principales :
• A quelles conditions pourrions-nous faire évoluer nos comportements vers plus de sobriété
environnementale ?
• Quelles actions pourraient être mises en place selon vous pour faciliter ce changement ?
Inscription avant le 30 novembre 2020 sur :
https://participation.lametro.fr
Renseignements :
demarchesobriete@grenoblealpesmetropole.fr